Réalisation d'une étude de faisabilité concernant l'utilisation des fibres optiques excédentaires d'Hydro-Québec
Retour aux communiqués
Annonce gouvernementale
10 octobre 2017

Étude de faisabilité d’Hydro-Québec pour Internet haute vitesse en région au meilleur coût possible

Réalisation d'une étude de faisabilité concernant l'utilisation des fibres optiques excédentaires d'Hydro-Québec

Réalisation d’une étude de faisabilité concernant l’utilisation des fibres optiques excédentaires d’Hydro-Québec

Québec, le 10 octobre 2017 –  Le gouvernement du Québec mandate Hydro-Québec pour la réalisation d’une étude de faisabilité portant sur la possibilité de rendre accessibles les fibres optiques excédentaires de son réseau afin de contribuer à l’amélioration des services de télécommunication dans les régions éloignées ou mal desservies. Cette étude devrait être réalisée d’ici la fin de l’année.

La ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Mme Dominique Anglade, et le président-directeur général d’Hydro‑Québec, M. Éric Martel, en ont fait l’annonce aujourd’hui.

L’étude analysera ainsi tous les aspects clés permettant une éventuelle utilisation sans compromettre la mission première d’Hydro-Québec, qui consiste à produire, à transporter et à distribuer de l’électricité pour la population québécoise. Parmi les points qui seront évalués, notons entre autres les aspects techniques, légaux, réglementaires et opérationnels ainsi que ceux liés à la sécurité physique et cybernétique.

Citations

La réalisation de cette étude de faisabilité s’inscrit dans les objectifs du programme Québec branché, dont l’objectif est de procurer, au meilleur coût possible, un accès Internet haute vitesse aux résidents en milieux ruraux. En travaillant en synergie avec les différentes parties, nous maximisons nos efforts afin d’offrir la solution la plus appropriée. Ce programme est l’un des piliers du Plan d’action en économie numérique et de la future Stratégie numérique du Québec, qui constituent de puissants leviers afin de faire évoluer le Québec vers une société numérique performante et compétitive.

– Dominique Anglade, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique

« Hydro-Québec souhaite contribuer au développement économique des régions en mettant à profit son réseau de fibres optiques pour mieux desservir les communautés du Québec où Internet haute vitesse demeure peu ou pas accessible. Grâce à cette étude, nous serons en mesure de déterminer s’il est envisageable d’utiliser notre réseau de télécommunication et, plus précisément, la fibre optique excédentaire non requise par Hydro-Québec. »

– Éric Martel, président-directeur général d’Hydro-Québec 

Faits saillants

  • Actuellement, près de 340 000 foyers québécois n’auraient pas accès à Internet ou disposeraient d’une connexion à faible débit.
  • Le branchement d’un territoire à Internet haute vitesse apporte plusieurs avantages sur les plans économique, culturel et social.
  • Il s’agit d’un important moteur de développement économique pour le Québec et ses régions.
  • Hydro-Québec réalisera l’étude de faisabilité d’ici la fin de l’année 2017.

Lien connexe

Pour en savoir davantage sur le programme Québec branché, le Plan d’action en économie numérique et la future Stratégie numérique du Québec, consultez le www.economie.gouv.qc.ca/objectifs/ameliorer/strategie-numerique.